Lecture manuelle

Cette rubrique ne concerne que les installations effectuées avant 2010. Du fait des avantages indéniables générés par la lecture à distance, les nouveaux placements se réalisent sur base de cette dernière technologie et en utilisant, de ce fait, que les répartiteurs et compteurs radiofréquence.

Il est impératif que nous ayons accès à votre appartement (sauf si les compteurs sont situés à l’extérieur dans les communs ou en cave). Votre présence est donc nécessaire.

Le technicien notera les relevés de chaque répartiteur/compteur et ceci pour tous les appartements présents dans l’immeuble.

Pour le répartiteur à évaporation

Ce type de calorimètres est dorénavant plus installé/commercialisé.

La lecture des appareils actuels se fait sur base de l’échelle de lecture se trouvant au centre de l’appareil

  • Le technicien note les relevés des différents répartiteurs, appartement par appartement
  • Pour le modèle bitube : l’ampoule de l’année écoulée est ensuite bouchonnée et placée à gauche de l’appareil pour un contrôle ultérieur
  • Une nouvelle ampoule non bouchonnée avec une autre coloration est alors placée à droite une fois scellé, le répartiteur sera à nouveau prêt pour la période de chauffe suivante. 
  • Pour les anciens modèles à évaporation munie d'une seule ampoule (avant 1985), une fois la lecture faite , l'ampoule est enlevée et remplacée par une autre avec une autre coloration.
    Il est donc indispensable de contrôler le relevé de notre délégué au moment de sa lecture car par la suite, il n'existe plus de moyens de vérification en cas de contestations.

Pour les répartiteurs électroniques non radiofréquences

Ce type de calorimètre exige aussi la présence des locataires et/ou propriétaires afin que notre délégué puisse prendre note de toutes consommations de chaque appartement. Peu avant notre visite l’affichage est automatiquement remis à zéro pour la nouvelle période (la date fixe a été convenue/programmée à l’avance en collaboration avec le gérant et/ou le syndic d’immeuble.) les anciens index sont enregistré dans la mémoire et sont lus par la suite.

Pour les compteurs d’eau et les compteurs de chaleur non relevés à distance 

Le relevé des compteurs se fait par le même principe que les calorimètres électroniques sans radiofréquence, sauf que les compteurs ne se mettent pas automatiquement à zéro chaque année. Le technicien notera tous les relevés et contrôlera aussi tous les appartements.

La consommation est calculée en nos bureaux en déduisant l’index de la période précédente de celui lu cette année-ci.